Les règles d’hygiène à connaître pour la chicha

fumeur de chicha

Plusieurs personnes, notamment certains débutants dans la chicha évoquent des maux de tête et autres sensations désagréables après avoir fumé le narguilé. Si cela peut parfois s’expliquer par le manque d’habitude, il n’en demeure pas moins important de prendre des bonnes habitudes pour éviter ces expériences négatives. Par exemple, si vous ne nettoyez pas assez souvent votre narguilé, vous êtes davantage exposé aux microbes qui pourront vous rendre malade. Nous vous proposons ici quelques conseils d’hygiène pour réduire les risques au maximum et faire en sorte que fumer la chicha reste un plaisir du début à la fin.

Nettoyez régulièrement votre narguilé

Un narguilé se salit à la fin de chaque session chicha, notamment par l’intermédiaire de résidus. Raison pour laquelle il est recommandé de procéder à son lavage après chaque séance. Cela devient bien entendu primordial après plusieurs sessions. Le nettoyage de la chicha s’effectue à l’aide de plusieurs outils : brosse de nettoyage (pour le vase ainsi que pour la cheminée), éponge (ou grattoir), liquide vaisselle (ou autre composant spécial narguilé), et chiffon. Il est alors indispensable de démonter votre chicha, puis de passer à la désinfection et au nettoyage des différents composants. Si vous nettoyez votre chicha pour la première fois, n’hésitez pas à lire plusieurs tutoriels existant à ce sujet.

Les tuyaux à chicha doivent bien entendu aussi être nettoyés régulièrement. Un tuyau en plastique hygiénique et jetable, comme le Nuhose proposé par El-Badia peut aussi être utilisé. Des fumeurs utilisant la même tuyau sans embout s’exposent en effet à une contagion microbienne.

Intégrez des embouts hygiéniques sur vos tuyaux

Embout chicha

L’embout hygiénique est particulièrement utile si vous avez l’habitude de consommer une chicha à plusieurs. Cet outil s’intégrant sur votre tuyau à chicha permet de protéger le bout de chaque tuyau, qui peut ainsi être fumé par plusieurs personnes différentes dans de bonnes conditions sanitaires. Les embouts à chicha sont jetables, et leur forme conique permet de s’adapter à de nombreux tuyaux à chicha. Il s’agit d’une bonne alternative à l’utilisation de tuyaux en plastique évoqués ci-dessus.

Aérez régulièrement votre espace

Un conseil qui vaut également pour les non-fumeurs et les fumeurs utilisant autre chose que la narguilé. Pensez à aérer régulièrement la salle où vous avez l’habitude de fumer votre narguilé. Cela évitera que cette dernière sente trop le tabac, tout en évitant le tabagisme passif lié aux résidus de fumée.

Vous l’aurez compris, si fumer la chicha est un plaisir, cette pratique nécessite également le respect de plusieurs normes d’hygiène : il en va de votre santé, mais aussi de celles des autres avec qui vous partagez votre narguilé.